Fintech janvier 11, 2021

Trois façons dont la Fintech bouscule les banques d’entreprise

By: Currencycloud

Dans la société interconnectée d’aujourd’hui, nous nous attendons à ce que le monde soit à portée de main. Les applications Fintech nous permettent de faire des affaires, d’acheter en ligne ou de transférer de l’argent en quelques gestes de l’index.

Cette attente s’accentue dans le monde financier numérique, d’autant que la technologie se développe pour connecter davantage de pays et de systèmes à travers le monde. Mais certains aspects fastidieux, survivances fâcheuses du passé, subsistent dans les services bancaires en ligne, en particulier pour les PME. Vendre à l’étranger implique de s’accommoder de portails bancaires obsolètes et de batailler pour rapprocher manuellement les transactions entre les différentes devises.

Les banques d’entreprise traditionnelles n’ont pas fait évoluer ces processus pour répondre aux besoins des clients modernes et flexibles.

Contrairement aux Fintech.

Voici trois exemples de la façon dont ces Fintech, ainsi que leurs clients internationaux, bousculent les services bancaires proposés aux entreprises et disent adieu aux processus manuels et aux retards de versement propres au secteur bancaire traditionnel.

No1 : réponse aux besoins des entreprises numériques via les Fintech

Une part croissante de la population active mondiale est constituée de natifs du numérique, à savoir des personnes de moins de 40 ans qui ont largement grandi dans une réalité dépendant d’Internet et de la connectivité.

Dans cette logique, les jeunes chefs d’entreprise s’attendent à ce que les processus de paiement, par exemple, soient rapides comme l’éclair. Et pourquoi pas ? Pourquoi devrait-on se rendre à la banque quand on peut vérifier son solde sur son téléphone ? Dans un monde où nous sommes passés au travail à distance, pourquoi toutes les entreprises ne pourraient-elles pas accepter les paiements numériques ?

Lorsque les natifs du numérique lancent une entreprise, ils cherchent souvent à créer une meilleure solution, reposant sur la technologie, pour remplacer un processus obsolète. Par exemple, les entreprises situées à la croisée des soins de santé et de la technologie peuvent vouloir faire de l’amélioration de la télésanté une réalité. Les entreprises numériques axées sur la technologie ont tendance, de par la nature de leur travail, à privilégier des solutions plus simples et recherchent des systèmes financiers qui obéissent à une logique d’optimisation.

Les Fintech occupent une place de choix : elles comprennent la pénibilité liée à la bureaucratie imposée par les banques traditionnelles, aux processus manuels et aux retards dans l’octroi des prêts, et elles s’alignent sur les missions des entreprises pour créer des technologies plus efficaces. Elles attirent les nouvelles PME nées avec le numérique, plutôt que les grandes entreprises du Fortune 1000.

Les entreprises qui exercent leurs activités entièrement en ligne n’ont pas de frontières. Elles veulent des transactions aisées, ainsi que des capacités financières qui leur permettent de fidéliser leurs clients finaux et d’atteindre de nouveaux marchés. Les Fintech sont conçues pour attirer les natifs du numérique à la recherche d’outils numériques parfaitement adaptés et pour combler le vide laissé par les banques traditionnelles.

Les banques d’entreprise découvrent qu’elles doivent se numériser et réorienter radicalement leur approche de la clientèle, sous peine de perdre des pans entiers de jeunes entreprises.

No2 : priorité à l’établissement de l’automatisation des comptes fournisseurs et clients

Être payées rapidement et efficacement est un enjeu majeur pour les entreprises internationales. Combien de temps l’entreprise moyenne perd-elle à suivre ses recettes, à payer ses factures et à tenir sa comptabilité à jour ? Du fait de leur structure traditionnelle, les banques commerciales ne permettent pas de suivre et gérer avec précision les milliers de transactions effectuées dans le monde, même lorsqu’il existe un portail central à partir duquel travailler.

Les Fintech savent que, malgré une activité florissante, beaucoup d'équipes chargées des finances saisissent encore manuellement des données dans un portail de paiement géré par une banque traditionnelle. Cela entraîne une perte de temps et d’argent à tous les niveaux. Les employés peuvent passer la majorité de leur journée à ne traiter que les paiements. Les équipes se servent peut-être d'une feuille de calcul pour pouvoir tout comptabiliser. Si elles ont de la chance, une banque pourra peut-être ajuster le fichier CSV pour les paiements ou traiter un CSV provenant de QuickBooks et le charger via le portail.

Les banques numériques modernes y voient une formidable opportunité d’améliorer le retour sur investissement de leurs clients finaux.

Elles ont évolué pour offrir à leurs clients de meilleures plateformes tout-en-un qui éliminent les tracas causés par les portails. Ces mêmes clients bénéficient d’une vue en temps réel des transactions sur leur compte, ainsi que de rapprochements automatisés et actualisés entre les devises. Si les entreprises parviennent à automatiser près de la moitié des tâches inutilement chronophages, elles peuvent récupérer une part substantielle de leurs revenus et de leur matière grise, qu’elles peuvent consacrer à des activités plus importantes et plus intéressantes.

No3 : restructuration des processus de prêt via les Fintech

Lever des fonds de capital-risque ou obtenir des prêts de manière traditionnelle peut s’avérer complexe pour les petites entreprises, les PME et certaines jeunes entreprises qui souhaitent se lancer rapidement sur le marché. Les banques traditionnelles s’appuient sur des états financiers et peuvent mettre entre un et trois mois pour accorder un prêt.

Aujourd’hui, un grand nombre de prestataires alternatifs remodèlent la façon d’accorder des prêts grâce à des données plus intelligentes. Les Fintech rassemblent des données provenant de diverses sources pour déterminer rapidement la valeur de leur client. Grâce à la possibilité d’analyser les ventes sur Shopify, Amazon ou Stripe, les sociétés de prêt avisées utilisent leur propre modèle de risque qui analyse tous les flux de revenus en même temps pour avoir une vue d’ensemble du client. Les entreprises plus petites ont de meilleures chances d’obtenir un financement et un temps de réponse plus rapide de la part de ce nouveau type d’établissement financier qui comprend les lacunes du système vis-à-vis des entrepreneurs.

Fintech : poursuivre l’innovation 

Pour rester compétitives et s’engager à pallier les lacunes sur le plan international, les Fintech restent à la pointe de l’innovation grâce à des outils comme Currencycloud. La plateforme de Currencycloud permet aux clients d’encaisser, de convertir, de payer et de gérer plusieurs devises dans un seul système automatisé. Lancez-vous dès aujourd’hui dans les paiements sans frontières.

By: Currencycloud
We’re re-imagining the way money flows to create a better tomorrow for all.

Find Your Bold

Currencycloud is here to back you as you leap boldly into the future. Get in touch with an expert today.

Get Started